• Actualité
  • Insolite
  • 01/02/2019 à 11:04

Quitter Facebook rendrait plus heureux, selon une étude

Quitter Facebook rendrait plus heureux, selon une étude
Selon une étude menée par des chercheurs de l'université de Stanford et de New-York, quitter Facebook pouvait rendre plus heureux.
1650 participants à cette étude ont dû désactiver leur compte Facebook pendant un mois. Tous passaient en moyenne une heure par jour sur le réseau social.
Pendant toute la durée de l'étude, les chercheurs ont veillé à ce qu'aucun participant ne se connecte à Facebook.
A la fin du mois de test, les participants ont dû répondre à un questionnaire sur l'actualité.
Leur niveau de connaissance dans le domaine avait baissé.
"Une fois qu'ils ne sont plus sur Facebook, ils ne se ruent pas pour autant sur le New York Times", explique le docteur Gentzkow, économiste et chercheur à l’université de Stanford. 
Par contre, pour d'autres participants, suite à cette coupure "forcée", ils ont passé davantage de temps avec leur famille et leurs amis.
"Je m’attendais à ce qu’il y ait un effet de substitution avec d’autres réseaux sociaux comme Snapchat ou Twitter.
Mais ce n’est pas arrivé", s’étonne le docteur Gentzkow.
Les chercheurs ont conclu que l'abandon de Facebook aurait entraîné une amélioration "légère mais non négligeable" du bien-être des participants.
Partager sur
Retour